Archives de catégorie : L’actualité des écoles

Petit déjeuner anglais à l’école maternelle Joliot Curie

Pour clôturer les deux semaines du gout à l’école Joliot Curie, il a été organisé un petit déjeuner anglais . 

L’usage des langues étrangères fait partie du projet de cette année avec notamment la connaissance de la culture en plus du langage . 

Cette année, les enfants de MS et GS font 20 minutes d’anglais par jour, des notions seront également vues en allemand, chinois et espagnol.  Au menu du petit déjeuner : bacon, eggs, beans, toast and tea… ice tea.

Loïc Magdelaine

Projet “La classe, l’œuvre” à Chamblay

La classe de GS-CP a participé au projet « La classe, l’œuvre ! ». A cette occasion, les élèves ont pu découvrir, lors de sa visite de la Grande Saline à Salins-les-Bains, une pièce des collections le « portrait de Courbet » par Max Claudet. Benoit Dangon, potier salinois, leur a ensuite fait une démonstration de tournage. La journée s’est terminée par la réalisation d’objets en terre cuite. Le reportage de cette journée a été diffusé lors de la nuit des musées.

Projet Hip Hop à l’école de Sampans

« Le terme hip-hop exprime le fait d’élever son esprit en utilisant sa créativité, son intelligence et son potentiel physique, pour ouvrir de nouveaux champs artistiques et créer de nouvelles sensations. »

  Afrika Bambaataa

Le projet Scènes Buissonnières a permis aux élèves de CM1/CM2 de Stéphanie Clerc de rencontrer l’univers des artistes des Scènes du Jura et de s’initier à des pratiques culturelles, tout en favorisant le lien inter-niveau avec les 6èmes du collège de Damparis.

Le binôme CM2/6ème a découvert l’univers de la compagnie Espace de sens, dirigée par Olivier Lefrançois. Cette année, le projet était centré autour de la culture et de la dans hip-hop.

La rencontre et le travail avec la compagnie ont abouti au spectacle participatif Break Story à la Commanderie. Le spectacle, en forme de démonstration interactive, invitait les spectateurs à découvrir l’histoire de la culture hip-hop entre témoignages, écoute musicale et mise en mouvement.

Accompagné d’un DJ et d’une musicienne, de danseurs professionnels, Olivier Lefrançois a invité les élèves à révéler leur créativité pour accompagner la grande forme du spectacle Break story entre chorégraphie, improvisation et chansons.

Et pourquoi pas faire un projet autour de la voile ?

La classe des CE2/CM1 de l’école Joliot Curie de Tavaux a travaillé sur un projet autour de la Transat Jacques Vabre durant 3 semaines au mois d’octobre.

Ce fut un projet très riche permettant de développer en classe :

– des compétences en géographie, en vocabulaire, en lecture, en mathématiques ;

– de sensibiliser au milieu marin et à sa fragilité (pollution, réchauffement climatique) ;

– de découvrir quelques notions liées à la navigation et à la météorologie (dépression et anticyclone)

En parallèle à ce travail, la classe a participé à une course virtuelle (sur le site Virtual Regatta) organisée par la fédération française de voile et a remporté le classement des écoles primaires.

Pour passer du virtuel au réel, la fédération a récompensé la classe entière en offrant un stage de voile de 4 jours au lac de Montagny-lès-Beaune, en coopération avec le club de voile de Montagny-lès-Beaune et des deux moniteurs, Ghislain Brugnot et Charles Letellier.

Les élèves ont pu apprendre à naviguer en ligne droite avec un vent de travers, savoir s’arrêter face au vent, savoir ralentir sans lâcher l’écoute, réussir à progresser face au vent. En parallèle de ces apprentissages de voile, ils devaient résoudre des épreuves : reconstituer la frise chronologique de l’évolution des bateaux, identifier les poissons et les oiseaux observables dans la zone du lac, trier correctement des déchets… Pour mener à bien ces missions, ils devaient bien naviguer pour récupérer les indices à différents endroits du plan d’eau.

A l’issue des 4 jours de voile, l’ensemble des élèves était en mesure de naviguer en autonomie et de se rendre à n’importe quel endroit du lac ! Une belle réussite et un bel aboutissement à ce projet !

Pour ceux qui veulent tenter l’aventure, prochain départ en novembre 2022 à l’occasion de la 12ème édition de la route du rhum…

Création d’un arboretum à Montbarrey

L’école de Montbarrrey a participé au projet La forêt s’invite à l’école initié par La journée internationale des forêts. Le jeudi 31 mars les élèves ont chacun planté un arbre avec la municipalité  afin de créer un arboretum dans le village de Montbarrey. 

Les élèves ont également visité une scierie, une entreprise de fabrication de chalets, l’atelier d’un ébéniste. Ils sont allés dans la forêt découvrir la biodiversité dans les mares avec une intervenante de la fédération de chasse du Jura, ils ont fait du landart…

“Le jeudi 14 avril, nous, les CE1-CE2 de la classe de Mme Julieno et les CM1-CM2 de Mme MARTIN-VELLETTA avons visité le lycée du bois à Mouchard. Nous avons été accueilli par d’anciens étudiants et des professeurs du lycée qui nous ont fait découvrir les différents métiers auxquels se forment les étudiants,les machines sur lesquelles les élèves travaillent… Nous avons visité l’arboretum du lycée qui contient différentes essences d’arbres que nous avons analysées et nous avons découvert la bibliothèque des essences de bois du monde entier.
En fin de journée,  le lycée nous a invité à un spectacle sur le thème de la construction en bois. “
Les élèves étaient ravis ! 

Projet CREAC de l’école Pasteur à Tavaux

Les classes de CE2, CM1 et CM2 de l’école Pasteur à Tavaux ont accueilli une résidence d’artiste dans le cadre d’un projet artistique et culturel de la DRAAC bourgogne franche comté.

 Les élèves ont pu redécouvrir leur environnement accompagnés d’une architecte et d’une artiste pour comprendre, mesurer, décrire leur école et l’aménagement minéral et végétal de la cour. Par cette observation et l’apport de références, les élèves ont appris à nommer, décrire et caractériser leur bâtiment et son environnement.

La classe de CE2 a découvert la technique du frottage au crayon dans la classe puis à l’extérieur de l’école, puis sur des feuilles ramassées, sur l’écorce des arbres et sur une souche.

Les CM1 ont, quant à eux, se sont improvisés architectes en partant d’un dessin d’observation de leur école.

Les CM2 se sont essayés à la création de monotypes, une estampe unique obtenue par un procédé non reproductible.